Démocratie Numérique

Si une grande partie de la communication se fait par voie numérique, la démocratie devrait elle aussi être possible sous cette forme.

  • Deutsch, English

Point de contact

Vice-présidium, projets & processus

Ce dossier en bref

De nombreux sujets politiques ne peuvent pas faire l'objet d'un débat politique utile. D'une part, il manque des formats de discussion bien établis sur le plan numérique pour permettre la participation, mais aussi des objectifs orientés vers les faits. Est-il nécessaire que des thèmes, allant de préoccupations nationales à des suggestions locales, fassent d'innombrables détours avant que l'électorat puisse se prononcer avec un simple oui/non ?

Une partie importante d'une démocratie directe solide repose sur la communication globale et sur le débat qui en résulte et qui prend du temps. En revanche, la perception de la communication numérique repose souvent sur l'élément d'accélération, qui est tout à fait souhaitable dans les situations de signalement rapide de problèmes d'infrastructure. Les formats plus lents sont une question de conception.

Au lieu de projets à grande échelle, les innovations sociales lancées à petite échelle permettent souvent d'obtenir des résultats plus pertinents - tout en les améliorant en permanence. Le vote numérique ne doit pas être le premier projet de numérisation de la démocratie pour encourager la participation politique. Les données des villes intelligentes et leur libre accès, l'optimisation des processus administratifs numériques trop compliqués ou l'abandon des débats sur les réseaux sociaux dans les pays étrangers ont un impact plus direct.

La participation civile des programmeurs, des spécialistes de l'expérience utilisateur et des architectes logiciels semble beaucoup plus digne d'être encouragée en 2021. Un état d'esprit agile de collaboration constructive devrait être connu de la scène politique.

Dans le monde entier, des approches testant la participation politique numérique sont en pleine évolution. Permettre l'autodétermination locale devrait être l'objectif. Une approche informatique centralisée à l'heure de la blockchain et des cyberattaques quotidiennes serait efficace, notamment pour les attaquants. Aucun système n'est jamais totalement sûr, mais avec suffisamment de bonne volonté, il est possible de démocratiser la réalité de la vie numérique, qui connaît toujours une croissance importante.

Publications

Sam ai politician

Helvetia knows best

27. janvier 2018 |  Servan Luciano Grüninger

There are no politicians left in Switzerland. Swiss citizens are governed by Helvetia, a benign artificial intelligence that develops its policies…

en savoir plus

Évènements

nanoTalks: Autonomous Robots

28.03.2018

University of Zurich, Main Building, K02-F-175

The development of autonomous robots has greatly changed our lives - and will even more so in the future. Come and join us for the next round of…

en savoir plus
Montrer davantage

S'abonner aux nouvelles sur ce sujet